Dans la poursuite et la continuité de ce travail, où le « Nom dit » s'inscrit comme une nécessité interrogative et spirituelle, le déroulement du temps a fait place depuis à un regard sur l'espace environnant mon lieu de travail et la voie ferrée qui s'active autour de mon atelier : lieu d'inscription par excellence où le traçage des trains qui passent et marquent ainsi l'empreinte de leur passage, s'inscrivant dans un labeur analogue à mon travail plastique. .

    Sylvia Elhahar-Lemberg (2016)